Catégories
Hi-tech

2011 — Définition de la technologie

2011 est une année qui a marqué le monde et l’univers de la technologie. Cette année apportera sans doute de nouvelles innovations dans tous les aspects de la technologie, des médias sociaux et de la façon dont nous percevons le monde. Voici quelques événements technologiques qui ont défini cette année…

Apple

En 2011, Apple a continué de dominer le marché et a fait d’Exxon Mobil la société la plus précieuse au monde, même avec la mort de son leader énigmatique. Partout où vous avez regardé cette année, Apple semblait avoir la touche dorée.

Depuis le marché mobile où Apple a lancé le nouvel iPhone 4S avec Syrie, la fonctionnalité de commande vocale que tout le monde voulait, générant 40 % des revenus des smartphones, près de 65 % des bénéfices du secteur.

Sur les marchés des PC et iPad, les PC vendant jusqu’à 13 % des parts de marché et les iPad à 75 %, soit près de 50 millions d’unités d’ici la fin de l’année. Le rythme n’a pas ralenti non plus avec le lancement d’iCloud facilitant l’interconnectivité des appareils pour l’utilisateur, les applications de plus en plus téléchargées de l’iPhone et de l’iPad, sans parler de l’ouverture de plus en plus de magasins Apple dans le monde. Alors que la société est au sommet de son art, on se demande si cela se poursuivra encore avec la perte de leur charismatique, volatile, mercuriale, génie créatif ? Jobs a été poussé à rechercher la perfection dans les produits de son entreprise grâce à la simplicité et la facilité d’utilisation grâce à un design élégant à l’intérieur comme à l’extérieur. Apple parviendra-t-il à poursuivre cette tendance ?

Le phénomène Android

En août 2011, Android a capturé 48 % du marché des smartphones, selon le rapport Canalys. Les produits réussis basés sur Android incluent des fournisseurs tels que Samsung, HTC, LG, Motorola, Sony Ericsson, ZTE et Huawei, en tant que catalyseurs de la croissance de la plate-forme. L’écart de marché entre les tablettes Apple et Android se réduit lentement, en 2010, la part de marché était de 83,9 à 14,2 % respectivement, tandis qu’un petit pourcentage était assis avec d’autres fournisseurs. Cependant, en 2011, cet écart est désormais de 68,7 à 19,9 %, respectivement. Android va-t-il commencer à dominer la part de marché en 2012 ? Les projections de Gartner montrent que d’ici 2015, la part de marché sera de 47,1 à 38,6 %, alors surveillez cet espace.

Le boom des réseaux sociaux

Wikileaks a commencé l’année avec des révélations sur les opérations militaires américaines en Irak et en Afghanistan, puis les informations sur ce que les diplomates américains avaient écrit à la maison ont été révélées. Le printemps arabe a fait prendre conscience au monde de la puissance réelle des réseaux sociaux et des appareils mobiles sur le plan politique. Les manifestants brandissant des pancartes avec des hashtags Twitter sur la place Tahrir ont déclenché la frénésie d’information des médias en ligne, puis est venu le conflit tunisien, le gouvernement ne réalisant initialement pas l’importance de Facebook ou Twitter et l’internet complet de Moubarak ont été fermés une fois qu’ils l’ont fait. Certains pirates informatiques ont mis en place un système de « téléphone à tweet » permettant à Eygptian de composer un numéro international et d’enregistrer un message qui a ensuite été diffusé sous forme de tweet. Mais chaque jour déconnecté signifiait une perte de millions de dollars de revenus pour ceux qui dirigeaient des entreprises là-bas, la plupart étant simplement des généraux de Moubarak, le pays a donc rejoint à la hâte le monde en réseau.

La Libye a connu une frénésie médiatique similaire avec des gens ordinaires dans la rue envoyant des messages, des vidéos et des blogs sur leurs épreuves, les derniers instants de Gadhaffi étant enregistrés et diffusés avec un téléphone portable. Le conflit syrien se poursuit et des moments de l’histoire sont retransmis en direct à travers le monde via le streaming sur les réseaux sociaux. Lorsque nous repensons aux guerres perdues et gagnées ainsi qu’à la manière dont les correspondants des médias se mettraient en danger en nous apportant des émissions via des téléphones satellites, nous regardions avec horreur des émissions en direct via satellite et maintenant nous assistons, non pas via la presse, mais les gens ordinaires dans les rues impliqués dans ces conflits « hier et là » via des outils de communication modernes. Notre point de vue sur la guerre, sur le peuple (et non sur les soldats ou les politiciens), sur la destruction, a changé et les vérités derrière ces événements ne peuvent plus être cachées comme par le passé.

Le phénomène Facebook continue, commençant l’année avec 500 millions d’utilisateurs et finissant avec plus de 800 millions, c’est le plus grand réseau social au monde réseau. Chaque jour, les utilisateurs de Facebook commentent ou appuient sur le bouton « J’aime » plus de 2 milliards de fois et téléchargent plus de 250 millions de photos. Les analystes estiment que les utilisateurs du réseau publient 30 milliards de contenus chaque mois. Cependant, cela a mis au premier plan la question de la confidentialité et la quantité d’informations que les utilisateurs ne savent pas sur eux-mêmes. Les politiques de Facebook, plus que toute autre, semblent animer le débat sur la confidentialité dans cette nouvelle ère. Et il devrait en être ainsi, avec de nouvelles fonctionnalités telles que la chronologie, où toutes vos informations seront disponibles de la naissance à ce jour, pour partager exactement ce que vous faites à un moment précis dans le temps avec vos amis, très peu sera laissé à l’imagination sur votre vie. Alors que Facebook se prépare à une offre publique très attendue, qui pourrait intervenir au printemps 2012, la société est impatiente de montrer son élan en s’appuyant sur son énorme adhésion.

Les livres électroniques sans papier

Les livres électroniques nous ont certainement également présenté un format sans papier plus respectueux de l’environnement pour la lecture de livres. Beaucoup ne sont pas encore fans, mais lorsque vous pensez au nombre d’arbres qui peuvent être enregistrés en cours de route avec le Kindle d’Amazon ou des livres téléchargeables pour l’iPad, la Samsung Galaxy Tab et d’autres tablettes, ne pas paginer dans un livre fait beaucoup de sens. Avec de plus petites versions plus minces de ceux-ci dans la conception, l’idée de transporter un petit appareil léger est beaucoup plus attrayante qu’un gros livre lourd qui sera jeté ou rassemblera la poussière de l’étagère. Facile à télécharger, lire ce que vous voulez quand vous voulez, ajouter des enregistrements audio, des visuels et le film du livre, l’idée des livres électroniques devient extrêmement attrayante. En deux mots, 2011 peut être définie comme l’une des années technologiques les plus intéressantes.